Le calendrier de la candidature

Le calendrier de la candidature

Back

En vue d'obtenir une inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO, il faut franchir différentes étapes. Les premières sont au niveau national, les dernières au niveau international.

L'inscription sur la liste indicative des biens français est la première étape. Elle détermine l'objet de la candidature et sa recevabilité. Elle témoigne de la reconnaissance par l'Etat français de son caractère remarquable. Cette liste est établie par le Comité des Biens Français, comité d'experts placé auprès des ministères en charge de la Culture et de l'Ecologie qui a pour mission d'accompagner et d'expertiser les dossiers de candidature à l'inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.
Pour figurer sur la liste du patrimoine mondial, les sites doivent présenter une Valeur universelle exceptionnelle conforme à l'un des 10 critères de la Convention du patrimoine mondial. En avril 2014, le Comité des Biens Français a validé la Valeur Universelle Exceptionnelle de Nîmes, l'Antiquité au présent, conformément au critère II (« témoigner d'un échange d'influences considérable pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée, sur le développement de l'architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages ») et au critère IV ( « offrir un exemple éminent d'un type de construction ou d'ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une ou des périodes significative(s) de l'histoire humaine »).
En savoir plus
Le Comité des Biens français a confirmé le projet de périmètre du site à inscrire et sa zone périphérique, dite « tampon ».
En savoir plus
Afin de s'assurer que toutes les mesures de protection, de transmission et de valorisation seront assurées par le gestionnaire du site, le Comité des Biens français a examiné le plan de gestion élaboré par la Ville. Ce document décline de manière détaillée toutes les mesures de protection à appliquer par action.
Cette étape correspond à la remise définitive au Comité des biens français du dossier de candidature. Ce dernier en contrôle les moindres détails avant de le proposer aux instances internationales de l'Unesco (2017) et leur propre comité d'experts, l'ICOMOS. Cette étape implique ensuite 18 mois d'instruction : les membres de l'ICOMOS exercent un contrôle scientifique et se déplacent le cas échéant pour constater le bien-fondé de la candidature.
C'est ainsi que le dossier de Nîmes peut espérer être présenté à partir de l'année 2018. Il revient à l'Etat français de décider alors de présenter la candidature nîmoise au Comité du patrimoine mondial, qui se réunit une fois par an, pour décider des nouvelles inscriptions.