Retour

La source et l’Augusteum

Cette source est une résurgence des eaux de pluies qui s’infiltrent dans les sols des garrigues, au nord de la ville. C’est autour d’elle que s’installèrent les premiers habitants de Nîmes. Ils en firent un lieu sacré dédié au dieu Nemausus qui donna son nom à la ville.

A l'époque Romaine, la source fut intégrée à l’Augusteum, monumental édifice consacré au culte impérial aujourd'hui disparu dont subsiste un bassin avec ses deux escaliers semi-circulaires en pierre.

La Source
Jardins de la Fontaine

La Source
Jardins de la Fontaine

La Source
Jardins de la Fontaine

Au XVIIIe siècle, l’eau de la source jouait un rôle primordial, elle alimentait les ateliers des teintureries, une des principales activités économiques de la ville, organisée autour de l’industrie du tissu. Nîmes était en pleine expansion et des travaux pour augmenter le débit et assainir l’eau de la Fontaine étaient devenus nécessaires. A cette occasion les ruines romaines furent remises à jour. Cette découverte connut un retentissement européen, notamment parmi les érudits du siècle des Lumières. L'ingénieur du roi Jacques Philippe Mareschal (1689-1778) fut chargé de réaliser un programme d’aménagement ambitieux. Au-delà de l’amélioration de l’approvisionnement en eau, il s’agit alors de mettre en valeur et d'intégrer les vestiges antiques, et de créer une « promenade jardin » en rapport avec la nouvelle importance de la ville et son développement urbain. Ce seront les jardins de la Fontaine et le Plan Mareschal ouvrant sur la grande avenue aujourd’hui nommée Jean Jaurès…