25/06/2018

Dernière ligne droite pour la candidature de Nîmes au Patrimoine Mondial de l’UNESCO

  • Partager sur :

La prochaine session du Comité du Patrimoine Mondial se déroulera du 24 juin au 4 juillet prochain à Manama au Bahreïn. Le Comité se prononcera, quant à lui, du 29 juin au 1er juillet sur les propositions d’inscriptions à l’UNESCO de 30 sites. Au cours de cette session, l’État français présentera ses deux candidatures, celle de « L’Ensemble urbain historique de Nîmes » ainsi que la candidature présentée pour la 3e fois de « la Chaîne des Puys – faille de Limagne ».

Parmi les propositions d’inscription sur la Liste du Patrimoine Mondial, le Comité examinera cinq sites naturels – dont l’extension d’un site déjà inscrit –, trois sites mixtes (à la fois naturels et culturels) et 22 sites culturels.
Le Comité du Patrimoine Mondial, composé des 21 états-membres, élus pour 4 ans parmi les représentants des 193 États parties à la Convention du Patrimoine Mondial, se réunit une fois par an pour prendre des décisions sur les principaux sujets de la Convention du Patrimoine Mondial : sites candidats à l’inscription et suivi des états de conservation des biens inscrits, notamment ceux menacés de destruction. La décision du Comité est souveraine, il est le seul habilité à inscrire un site sur la liste du Patrimoine Mondial.

A noter que l’organisme consultatif ICOMOS (Conseil International des Monuments et des Sites) a rendu au mois de mai dernier, son rapport consultatif sur la candidature de Nîmes et a proposé, à l’issue, une recommandation visant à différer la candidature nîmoise. Malgré tout, cette proposition se distingue de la décision finale du Comité d’inscrire ou non le site sur la liste du Patrimoine Mondial. Ainsi, lors de la 41e session qui s’est tenue en Pologne, en 2017, plusieurs sites culturels ayant reçu une recommandation de différé de la part de l’ICOMOS ont finalement été inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ce fut notamment le cas pour la Ville historique d’Ahmedabad (Inde), les Mines de plomb, argent et zinc de Tarnowskie Gory et son système de gestion hydraulique souterrain (Pologne) ou encore pour le site archéologique d’Aphrodisias en Turquie.

Le comité débutera les inscriptions dès le vendredi 29 juin, par l’examen des dossiers des biens culturels, puis mixtes et enfin naturels en commençant par la région Afrique, suivie par les pays Arabes, l’Asie Pacifique, l’Europe Amérique du Nord, en terminant par l’Amérique Latine.
Pour ce qui est de la conduite et du déroulement des inscriptions, la règle est l’adoption des décisions par consensus, le vote des états-membres restant tout à fait exceptionnel.

Ce jeudi 28 juin, une délégation nîmoise partira donc pour Manama (Bahreïn) afin de participer à la 42e session du comité du Patrimoine Mondial pour soutenir l’inscription de la ville de Nîmes au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Liste des 21 états-membres élus constituant le Comité du Patrimoine Mondial : Angola, Australie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Chine, Cuba, Espagne, Guatemala, Hongrie, Indonésie, Kirghizistan, Koweït, Norvège, Ouganda, République-Unie de Tanzanie, Saint-Kitts-et-Nevis, Tunisie, Zimbabwe.

Membres du Bureau pour la 42e session du Comité

Président : Sheikh Haya Rashed Al Khalifa (Bahreïn)
Rapporteur : Anna E. Zeichner (Hongrie)
Vice-présidents : Azerbaïdjan, Brésil, Chine, Espagne, Zimbabwe

La vidéo de la 42e session du Comité du Patrimoine Mondial sera visionnable en direct ici