14/12/2015

Le Secteur Sauvegardé de Nîmes étend son périmètre

  • Partager sur :

Le Secteur Sauvegardé de Nîmes devrait passer de 41 à 109 hectares, incluant les 12 hectares des Jardins de la Fontaine.

Créé en 1985 pour protéger le patrimoine architectural et culturel de l’Écusson et permettre sa mise en valeur par des mesures restrictives et incitatives d’aides à la restauration, le Secteur Sauvegardé de Nîmes élargit ses frontières. Il s’agit en effet de protéger les faubourgs historiques limitrophes (Quais de la Fontaine, Carnot, Préfecture, Feuchères…) et leurs architectures remarquables inscrites des XVIIIe et XIXe siècles, ainsi que les abords des sites antiques (Castellum, Jardins de la Fontaine, Porte de France).

Il convient aussi de mettre en cohérence ce périmètre de protection avec celui de la zone du bien de la candidature à l’Unesco. Pour cela, la Ville a réalisé une étude d’extension du Secteur Sauvegardé en 2014-2015. Cette étude a été présentée le 10 décembre 2015 par Jean-Paul Fournier au Ministère de la Culture auprès de la Commission nationale des Secteurs Sauvegardés : celle-ci l’a approuvée à l’unanimité, témoignant ainsi de la qualité du dossier nîmois.

Dès 2016 la Ville mettra en place avec la Drac et les Bâtiments de France la procédure d’élaboration de cette extension, ce qui prendra quelques années. Ainsi, les propriétaires disposeront d’outils pour la protection de leur patrimoine.

 

Détail - bd Gambetta